Le projet social

  Projet associatif du Centre Social du Pays de Guer

2016 – 2019

 

Le projet associatif est :

 .  Le socle sur lequel se fondent toutes les actions de l’association et la bannière à laquelle chacun peut se rallier.

 .  Le  projet de vie qui assure la cohérence de la communication de l’association. 

 .  Le moyen de hiérarchiser les objectifs et les actions

Il prend en compte l’ensemble des contraintes liées au territoire  et aux différents partenaires financeurs.

 

  1. L’histoire

 

Le Centre social est né  à l’initiative  des élus de GUER.A partir d’un constat : il manquait un lieu et un accueil spécifique pour les nombreuses associations locales.Le travail de réflexion qui s’en est suivi avec la CAF a débouché sur la création d’un Centre Social.

En 2000, la CAF a donné son agrément et le choix a été fait de la gestion du centre social par une association.Depuis cette association a signé et mis en œuvre  plusieurs conventions avec ses partenaires financeurs (CAF, Guer Communauté….).

En 2001, Le Centre  Social  voit ses locaux transférés dans le centre de ressources (structure communautaire).

En 2010, Il est transféré dans un local identifiable : ancienne école Schœlcher

 

  1. La raison d’être

Depuis sa création, l’association est restée fidèle aux grandes lignes de son projet qu’elle conduit au bénéfice des habitants, avec leur participation active. Elle leur permet :

  • De passer de l’idée à l’action
  • De participer aux réflexions citoyennes, avec pour but d’améliorer le  « vivre ensemble ».

 

  1. Les valeurs

La solidarité :

  • Prêter une attention particulière aux personnes les plus en difficultés
  • Éviter les exclusions et l’isolement pour quelque raison que ce soit : Âge, handicap…

Apprendre et faire ensemble :

  • Capitaliser un savoir collectif en faisant appel aux savoirs et aux talents de chacun.

Favoriser la liberté d’expression – le débat contradictoire – le lien social –  le respect d’autrui.

Rencontrer les habitants des autres communes du territoire – être à leur écoute.

Favoriser la participation et l’engagement bénévole et volontaire.

Les valeurs sont transversales à toutes les activités.

 

  1. Les objectifs généraux

 Le Centre doit tenir compte des besoins identifiés de la population, des politiques sociales des collectivités locales, des partenaires financiers et des critères de l’animation globale.

  1. Accompagner l’usager /habitant pour qu’il devienne acteur d’un projet
  2. Lutter contre toutes les formes d’isolement :
  • Accompagner toutes les familles touchées par certaines formes de fragilité
  • Renforcer la cohésion intra familiale – soutenir la parentalité.
  1. Faciliter la mixité sociale et les solidarités intergénérationnelles.
  2. Faire collaborer, par des actions transversales, les différents secteurs d’activité.
  3. Mettre en place une politique de la communication interne et externe adaptée.
  4. Animer la vie associative et adapter la gouvernance.
  5. Proposer un modèle économique qui assure la pérennité du centre (en particulier les emplois)

 

  1. La force des partenariats
Partenariats financiers réguliers Objet
CAF Agrément social
GUER Communauté Convention -subvention et locaux
MSA Subvention de fonctionnement
IGESA Apport financier
Communes du Territoire Conventions pour prestations
CAF, Guer Communauté, MSA,

Fédération des Centres Sociaux

Convention cadre pluri-partenariale et

pluriannuelle

   
       Partenariats financiers occasionnels       
Carsat Subventions activités séniors
Malakoff-Médéric Projet Aide Aux Aidants
Fondation de France Subvention sur projet

  

  1. Le plan d’action général

Il doit permettre d’atteindre les objectifs généraux ci-dessus.

Liste hiérarchisée  des actions à mener par le Centre Social :

  1. Se doter d’une organisation administrative et comptable (Procédures) pour la réalisation de son projet associatif : mission organisation.
  2. Proposer un modèle économique, social et environnemental et les outils de gestion financière (dont la recherche de financements) : mission pilotage financier.
  3. Élaborer une politique de communication (interne et externe) : mission communication.
  4. Assurer une adaptation de la gouvernance et dynamiser la vie associative dans le cadre des défis posés par le projet : mission gouvernance et  vie associative.    

 

  1. L’évaluation et l’actualisation du projet associatif

Cette évaluation doit inclure l’adaptation des moyens aux besoins des usagers / habitants,  les besoins du Centre, ceux des communes et de la communauté de communes du pays de Guer et des autres financeurs.

  • Indicateurs d’activité : mesure de l’impact – fréquentation – évolution – réponses éducatives – compte d’exploitation de chaque activité
  • Evolution du personnel par catégorie
  • Evolution des projets et actualisation du plan d’action (en lien avec le projet associatif))
  • Evaluation de chaque mission et de l’atteinte des objectifs du projet associatif

 

Dans le contexte actuel, il convient de  créer une commission comprenant des élus et des salariés et dont le but est :

  • De faire le bilan des actions, de vérifier leur bien fondé par rapport au projet,
  • De proposer au CA la mise en place d’indicateurs pour suivre l’atteinte des objectifs et la conformité des actions par rapport au projet,
  • D’actualiser le projet au moins tous les 2 ans.
Aller à la barre d’outils